X

A la une, cette semaine

A la une

Focus sur 10 projets innovants et exploitables !

Perchoir à rapaces mobile, boite d'isolement mobile, analyses du vin en quelques minutes... Les innovations n'ont jamais été aussi nombreuses. Cette fois-ci, on fait le point sur celles que les agriculteurs pourront prochainement utiliser.
Publié le 23/05/2018 (Réf. 8179)

A la une

Pour un plan loup européen

Les eurodéputés demandent à la Commission européenne le lancement d'un plan loup qui intègre le déclassement de l'animal en tant qu'espèce protégée et la reconnaissance des hybrides chiens-loups.
Publié le 23/05/2018 (Réf. 8178)

A la une

Portrait agricole : Un outil efficace au bénéfice des collectivités

La Chambre d'agriculture propose aux collectivités de partager les éléments socio-économiques et spatiaux sur l'agriculture de leurs territoires sous forme de "portraits agricoles". Une analyse des plus utiles pour mieux appréhender les ressources et mettre en place une politique agricole adaptée.
Publié le 23/05/2018 (Réf. 8177)

A la une

Les premières cerises d'Ardèche à la Caverne du Pont d'Arc

Samedi, la FDSEA et JA organisent une dégustation et une vente des premières cerises d'Ardèche sur le parking de la Caverne du Pont d'Arc à Vallon-Pont-d'Arc. Une occasion d'échanger avec les arboriculteurs et de gouter à la qualité de leurs fruits.
Publié le 16/05/2018 (Réf. 8170)

A la une

Le CAD interpelle sur l'impact psycho-social des dégâts de gibier

Le Conseil d'agriculture départemental de l'Ardèche exprime son inquiétude face à la pression des sangliers qui incite certains agriculteurs à arrêter leur activité agricole.
Publié le 16/05/2018 (Réf. 8169)

A la une

La neige a joué les prolongations sur le Plateau

Dimanche dernier, un surprenant épisode de neige a surpris les éleveurs du Plateau qui avaient sorti leurs animaux depuis une quinzaine de jours. Des dégâts de clôtures ont été constatés, sans oublier les soucis de fourrage insuffisant à cette période de l'année, et celui des cultures fraichement semées.
Publié le 16/05/2018 (Réf. 8168)

A la une

Bientôt une marque pour la viande bovine de la Montagne ardéchoise ?

Impulsé par la Chambre d'agriculture, un groupe d'agriculteurs et de metteurs en marché travaillent depuis plus d'un an à la création d'une identification pour la viande bovine de la Montagne ardéchoise. Retour sur la réunion publique organisée le 11 avril dernier à Sainte-Eulalie.
Publié le 09/05/2018 (Réf. 8163)

A la une

Mai 68 en Ardèche : les "fruits" de la colère

Alors que les contestations ouvrière et étudiante redoublent un peu partout en France, particulièrement à Paris, le monde agricole ardéchois exprime également ses revendications. Le département est déjà une terre d'accueil pour ceux qui souhaitent "revenir à la terre", et il deviendra par la suite une véritable terre promise pour les jeunes citadins en quête de société nouvelle.
Publié le 09/05/2018 (Réf. 8162)

A la une

Des ruchers connectés à proximité des vignes

Les Vignerons Ardéchois cherchent à adapter leurs pratiques selon les heures de butinage des abeilles. Un premier système de collecte d'informations grâce à des balances connectées a été mis en place à Alba-la-Romaine.
Publié le 09/05/2018 (Réf. 8161)

A la une

Sans titre

Publié le 03/05/2018 (Réf. 8154)

A la une

Sans titre

Publié le 03/05/2018 (Réf. 8153)

A la une

Sans titre

Publié le 03/05/2018 (Réf. 8152)


Pour vous abonner, cliquez...

En images

Dernière minute

Au fil de l'actu

• Indemnités pertes de récolte : ça se précise pour la châtaigne !

Calamités agricoles sécheresse

La reconnaissance calamités agricoles pour les pertes liées à la sécheresse, actée lors du CNGRA1 du 21 mars, concerne 159 communes du centre et nord du département (voir carte). Selon les cas, l'indemnisation pourra s'élever jusqu'à 35% des pertes. Les producteurs concernés pourront également prétendre à une aide du Département, sur la base de critères sociaux (quotient familial notamment), selon la taille de l'exploitation (3 ha minimum) et en fonction du taux de pertes.

Les conditions pour en bénéficier de l'indemnisation sont:
– Justifier d’une assurance incendie-tempête sur les bâtiments agricoles, le cas échéant, une assurance contre la grêle ou la mortalité du bétail;
– Justifier une perte en productions de 30 % minimum, ces pertes devant représenter au moins 13 % du produit brut théorique de l’exploitation;

La demande d’indemnisation se fait sur dossier papier uniquement pour les pertes de récoltes sur châtaignes (avec les pièces justificatives nécessaires) selon les modalités suivantes :
- Si vous avez déjà déposé un dossier par téléprocédure au titre des pertes sur prairies dues à la sécheresse de 2017, en  retournant à la DDT le formulaire transmis aux producteurs par mél ou courrier compété et signé avant le 18 mai prochain.

- Si vous n’avez pas déjà déposé un dossier, en retournant  à la DDT le formulaire complété et signé impérativement avant le 31 mai 2018.
Pour tous renseignements, contacter la DDT : 04 75 66 70 68 ou 04 75 66 70 43.

Pertes reconnues comme étant de la responsabilité du cynips

Pour le reste du département, les pertes de récoltes de la campagne 2017 sont considérées comme de la responsabilité principale du cynips. Elles ne seront donc pas indemnisées par le régime des calamités agricoles, mais par le FMSE2. Les producteurs des secteurs concernés pourront prétendre à une indemnité atteignant jusqu'à 75% des pertes, mais ne pourront pas néanmoins bénéficier de l'aide du Département.

Campagne Pac 2018: Maec « préservation de la châtaigneraie traditionnelle »

Dotée d'une enveloppe d'environ 267 000 € en 2018, la Mesure agro-environnementales et climatiques (Maec) « préservation de la châtaigneraie traditionnelle » créée l'an dernier pourrait permettre l'engagement d'environ 60 ha supplémentaires de châtaigne d'Ardèche pour la campagne PAC 2018. Cette aide pluriannuelle (5 ans) prend en compte un minimum de 0,3 ha et un maximum de 2 ha de châtaigniers par exploitation, avec une transparence Gaec limitée à trois parts, soit 6 ha. Il est possible de renouveler la demande sur les surfaces proposées à l’engagement en 2017. Attention cependant, les parcelles engagées dans cette Maec ne peuvent pas bénéficier des aides aux travaux du plan régional « châtaigneraies traditionnelles ».


Pour les producteurs touchés par des pertes liées au cynips, s'adresser dès-à-présent à Aude Simien à la Fredon au 04 37 43 40 77 ou 06 49 22 64 03, ou par mail à aude.simen@fredon-rhone-alpes.fr. Pour les producteurs concernés par la calamité sécheresse, la DDT a envoyé dès ce début de semaine une information aux producteurs concernant la télédéclaration.


M.C.


1.Comité national de gestion des risques en agriculture.

2.Fonds national agricole de mutualisation du risque sanitaire et environnemental.

Publié le 10/04/2018 (Réf. 8109)

Au fil de l'actu

• Campagne PAC 2018: la DDT accompagne les agriculteurs

Comme chaque année, la Direction départementale des territoires (DDT) a organisé une série de réunions pour présenter aux agriculteurs les nouveautés réglementaires et rappeler les principales règles de déclaration:

- Jeudi 5 avril de 9h30 à 12 h à Privas (salle Vézinet à la DDT);

- Mardi 10 avril 2018 de 9h30 à 12 h à Davézieux (salle Canson);

- Mercredi 11 avril de 9h30 à 12 h à Mirabel (amphithéâtre du Pradel);

- Vendredi 13 avril de 9h30 à 12 h à Coucouron (salle Eyraud).


Un accompagnement spécifique pour les primo-déclarants

La télédéclaration des « dossiers surfaces 2018 », via l'outil informatique TéléPAC, étant obligatoire, la DDT propose également des formations à destinations des primo-déclarants, ainsi qu'un accompagnement individuel à la déclaration. Pour rappel, la période de télédéclaration est ouverte jusqu'au 15 mai. Tout retard (période du 16 mai au 11 juin) occasionnera une réduction de 1% du paiement des aides concernées par jour ouvré de retard.

Pour tout renseignement sur l'accompagnement spécifique primo-déclarants, contacter le service économie agricole de la DDT au 04 75 65 50 00.

Publié le 04/04/2018 (Réf. 8102)

Au fil de l'actu

• Collecte des déchets plastiques d'exploitation : jusqu'au 25 mars pour s'inscrire

Comme nous le détaillions dans notre édition du 8 mars, la date limite d'inscriptions à la collecte des déchets plastiques agricoles d'avril est fixée au 25 mars.
A noter aussi qu'un nouveau site de collecte, dans le sud, est désormais ouvert.

Les déchets récupérés sont :

> les films d'enrubannage
> les bâches d'ensilage
> les ficelles
> les filets

Pour participer à cette collecte, voici la marche à suivre :

Renvoyer le coupon d'inscription accompagné de la participation forfaitaire de 45 € TTC avant le 25 mars. Ce document a été envoyé par courrier aux éleveurs
de la zone concernée et il doit être complété de façon lisible (coordonnées, site de collecte choisi, estimation des quantités ou volumes de déchets).
Si vous ne le retrouvez pas, vous pouvez le télécharger sur le site de la Chambre d'agriculture, ICI ou simplement contacter la Chambre d'Agriculture par téléphone
au 04 75 20 28 00 (Béatrice Delarbre / Laëtitia Boffelli).

Une fois inscrit, vous recevrez la date et le lieu de la collecte. Si le site ne peut pas être mis en place faute d'un nombre suffisant d'inscription, vous en serez également informé. Le jour de la collecte vous rapporterez les déchets en veillant à bien respecter les consignes de tri et de conditionnement (détaillées ci-dessous). Vous devez également signer la feuille d'émargement présente sur le site. Après la collecte, vous recevrez une attestation de participation accompagnée de la facture acquittée correspondant à l'encaissement de votre participation forfaitaire.

Pour connaître la liste des distributeurs de saches de 250 litres, consultez notre édition papier du 8 mars.
Pour connaître l’intégralité des consignes de conditionnement, référez-vous également à cette article ou au visuel.



Publié le 15/03/2018 (Réf. 8070)

Au fil de l'actu

• Nuisibles, la destruction autorisée en mars

En Ardèche, les dernières années ont été marquées par un accroissement conséquent de la population de sangliers. L'arrêté préfectoral du 10 août 2017 autorise leur destruction (en tant que nuisible) par tir pour la période du mois de mars. Les sangliers pourront ainsi être détruits par les propriétaires, ou fermiers exploitants des parcelles, détenteurs d'un permis de chasse. Le fermier ou propriétaire a cependant la possibilité de déléguer son droit de destruction à une ou plusieurs personnes en capacité de la pratiquer. Ces tirs sont autorisés tous les jours de la semaine ( y compris les mardis) en mars, en journée, et doivent s'exercer sur les terrains où le tireur, détenteur d'un permis de chasse, a ses droits ou a reçu une délégation. Le tireur, s'il a reçu une délégation, doit pouvoir présenter cette dernière signée par le propriétaire du terrain en cas de contrôle (l'autorisation préfectorale n'est plus obligatoire).

Télécharger ici le formulaire de délégation de destruction.
Publié le 09/03/2018 (Réf. 8059)

Au fil de l'actu

• FCO : les conditions d'échange et d'export d'animaux


Les règles et conditions d'export et d'échanges d'animaux ont été précisément fixées.

Bovins à destination de l’Espagne

  • Soit PCR négative 14 jours après désinsectisation (le plus utilisé)

  • Soit pour les veaux de moins de 70 jours : troupeau et mère vaccinée sérotype 4 et sérotype 8 (difficilement applicable actuellement)

  • Soit pour les broutards : troupeau vacciné sérotypes 4 + 8 et broutard vacciné (2 injections) sérotypes 4 et 8 + 10 jours.

Bovins à destination de l’Italie

- Territoire réglementé sérotype 4 (voir carte) : pas de condition pour le sérotype 4

  • Broutards vaccinés sérotype 8 + 10 jours

  • Veaux de moins de 90 jours issus de mère vaccinée sérotype 8.

- Territoire italien hors sérotype 4 (concerne uniquement la zone de piémont qui importe de France essentiellement des veaux croisés et quelques broutards, zone en blanc sur la carte au nord de l'Italie) :

  • Veaux de moins de 90 jours nés de mère vaccinée sérotype 4 et 8

  • Broutards : vaccination sérotype 4 + 60 jours (le délai peut être raccourci à 35 jours avec une PCR négative) et vaccination sérotype 8 + 10 jours.

Autres zones UE
Téléchargez tableau

Hors UE
Négociation en cours, mais il est probable que la vaccination sérotype 4 et sérotype 8 soit nécessaire. Pour les éleveurs qui pourraient bénéficier de ces marchés nous vous conseillons de vacciner.

1,8 millions de dose de vaccin sérotype 4 sont disponibles pour le territoire national, avec des priorités d’affectation : animaux destinés à l’export et cheptels ovins. Les éleveurs qui souhaitent protéger leur troupeau ou qui sont amenés à vacciner pour conserver leurs débouchés doivent commander au plus tôt les doses directement auprès de leur vétérinaire pour bénéficier des vaccins gratuits.

80 % des ventes de bovins exportés se font en direction de l’Italie et de l’Espagne, cependant les 20% vendus hors de ces zones permettent de maintenir les prix et de profiter de certains créneaux (génisses prêtes…).

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (04 75 66 53 30) ou le GDS (04 75 64 91 85)
.


Nota bene

Nous rappelons que les circulations d’animaux sont libres sur tout le territoire national. Par ailleirs, nous connaissons mal les conséquences du virus sérotype 4 dans les troupeaux en France

Publié le 10/01/2018 (Réf. 7957)

Au fil de l'actu

• Indice des fermages 2017

Le nouvel indice, qui s'établit à 106,28 (soit une variation de - 3,02%) est applicable jusqu'au 30 septembre 2018. Téléchargez ici notre article complet et l'arrêté préfectoral.
Publié le 10/11/2017 (Réf. 7876)

Au fil de l'actu

• IBR : les textes réglementaires

Publié le 02/08/2017 (Réf. 7727)

Au fil de l'actu

• TIC/TICGN

Retrouver la notice et le document cerfa nécessaires pour remplir sa demande de remboursement partiel de la TIC/TIGN.
Publié le 02/08/2017 (Réf. 7729)

Pratique

• Avance de trésorerie

Télécharger le formulaire de demande d'avance de trésorerie à retourner à la DDT avant le 31 octobre 2015.
Pour tous les producteurs qui n'ont pas réalisé leur demande au mois d'août.

Publié le 07/10/2015 (Réf. 1635)

Pratique

• Plan de soutien à l'élevage Ardèche : éleveurs en difficulté, faites vous connaître !!

- Fond d'allègement des charges et prise en charge des cotisations MSA, cliquer ici
- Exonération TFNB et mesures fiscales (uniquement pour les propriétaires exploitant), cliquer ici
- Report et prise en charge éventuelle de la taxe d'habitation, deux fichiers à télécharger : 1 et 2

Attention, dépôt des dossiers à la DDT, avant le 30 septembre pour un premier traitement ou le 9 décembre pour une seconde vague de traitement
Publié le 23/09/2015 (Réf. 1624)

En pratique

Pratique

Mouche de l'olive : la période de piégeage massif commence

L'interprofession de la filière oléicole a actualisé sa fiche méthodologique sur le piégeage massif de la mouche de l'olive. Le piège "maison" à base de phosphate d'ammonium consiste à placer des bouteilles remplies d'une solution efficace contre bactrocera oleae. Les modifications apportées concernent essentiellement le nombre de bouteilles par arbre qui diminue.
Plus de détails ici.
Publié le 11/04/2016 (Réf. 1951)

Pratique

Agriculture biologique : des aides de l'Europe pour les investissements productifs

Comme nous l'expliquons dans notre article traitant du développement d'une machine de tri par flottaison des châtaignes, l'Europe peut subventionner les investissements productifs liés à l'agriculture biologique (dans le cadre du PDR). Les explications, les critères d'éligibilité et le formulaire sont à retrouver ici et ici.

Et notre article est à retrouver en pages techniques de l'Avenir agricole de l'Ardèche de cette semaine !
Publié le 17/02/2016 (Réf. 1789)

Pratique

Formulaires FAC

Vous pouvez télécharger ici et ici pour les bovins viandeici et ici pour les porcs, les formulaires et notices à remplir pour effectuer votre demande de fonds d'allégement des charges (FAC).
La date limite d'envoi pour les éleveurs porcin était le 31 juillet ; les éleveurs bovin viande ont encore jusqu'au 28 août.
Publié le 05/08/2015 (Réf. 1553)

0

Pratique

L'avenir agricole de l'Ardèche change ses adresses mail

Pour vos abonnements, petites annonces et annonces légales : abo@avenir-ardeche.fr
Pour tous les articles, communiqués de presses, infos agricoles : redaction@avenir-ardeche.fr
Publié le 26/03/2015 (Réf. 1387)

Pratique

Rando bistrot

Le catalogue des Rando bistrot®  publié par le Pays de l'Ardèche méridionale est arrivée pour la saison 2014/2015. Un concept pour allier randonnée, découverte d'un produit agricole local et repas dans un Bistrot de Pays. Téléchargez le programme ici.
Publié le 10/06/2014 (Réf. 910)

Pratique

La carte des cantons de l'Ardèche entérinée

Le décret relatif au redécoupage des cantons a été publié au journal officiel du 20 février 2014. L'Ardèche fait partie des onze premiers départements dont la nouvelle carte cantonale est entérinée. Le département compte désormais 17 cantons.
Nouvelle carte des cantons d'Ardèche
Publié le 18/11/2013 (Réf. 677)